ARBITRAGE


 

Le volley-ball (comme tous les sports collectifs) est régi par un code de jeu ou règlement, qui conditionne les modalités de pratique (dimensions du terrain, nombre de joueurs, comment marquer un point…).

Lorsque deux équipes disputent un match de volley, l'enjeu pour chacune d'elles est le gain du match. D'où les risques de conflits entre les joueurs sur un désaccord réglementaire.

La présence d'un arbitre s'avère donc indispensable. Véritable directeur de jeu, c'est lui qui veillera au bon déroulement de la rencontre sportive, assurant le respect des règles par le code d'arbitrage, mais aussi l'intégrité physique des participants.

 

 

Le SC - Sélestat Volley compte  6 arbitres, dont une femme, Caroline Reys, et un arbitre international, Gilles GAUPP.

Nous pensons que plus nos licenciés seront formés aux règles d’arbitrage et plus ils contribuent à faire régner un esprit sportif sur les terrains où ils évoluent. Vous trouverez ici les règlements actualisés, ainsi qu'un espace de discussion portant sur les questions d'arbitrage que vous vous posez à l'issue d'une rencontre. Gille Gaupp vous répondra personnellement !

Actualité :

Jeudi 16 octobre, formation à la marque

Soucieux de dispenser une formation de qualité à nos membres, nous organisons une formation interne à la tenue des feuilles de marque.  Cette formation, proposée par Gilles GAUPP, arbitre international, aura lieu JEUDI 16 OCTOBRE à 19h  au gymnase Koeberlé. Elle s'adresse à nos licenciés ; d'une durée d'une heure, cette initiation permet d'intégrer l'équipe d'arbitrage lors des rencontres de Pré-Nationale et de Nationale. Les marqueurs perçoivent une indemnité de 8€/ match.

 

Découvrez ci-dessous les questions traitées ; pour voir les réponses, cliquez sur la question ; pour poser votre question, utilisez l'espace de commentaire au bas de la page. 

 

Avant l’un de nos derniers matchs, l’arbitre a refusé qu’on s’échauffe au filet avec un joueur de notre équipe 1 ; il n’était pas question qu’il joue, c’était juste pour l’échauffement, et l’arbitre lui a demandé de sortir du terrain. Est-ce règlementaire ?

Oui, l’arbitre a eu raison : seuls sont admis à l’échauffement au filet les joueurs inscrits sur la feuille de match.

Pendant notre échauffement, l'arbitre a oublié de nous siffler qu'il restait 2 minutes pour nous préparer au service

Ce n'est pas un oubli : l'arbitre n'a pas l'obligation de siffler les 2 minutes ; il signale ce laps de temps restant, par geste, aux capitaines ; charge à eux de s'organiser .

Lors d’un match un joueur adverse est venu (volontairement) se rapprocher du filet pour gêner le rebond de la balle sur le filet (en le touchant à travers). Cela rentre-t-il dans le cadre de la règle (cf Règles FIVB): 11.4 FAUTES DU JOUEUR AU FILET …/… 11.4.4 Un joueur interfère sur le jeu (entre-autres): – en réalisant une action qui empêche la tentative d’un adversaire de jouer le ballon. – en attrapant ou en tenant le filet

Ce genre d'action est laissée à l'appréciation de l'arbitre. S'il estime que si l'action est volontaire de la part du joueur pour dévier le ballon à travers le filet il y a faute. Par contre s'il considère que le geste effectué vise à protéger le joueur contre l'impact du ballon il n'y a pas faute. En général, il faut se baser sur le mouvement des bras et du corps du joueur pour déterminer la faute.

3 Comments

  1. Bonjour,
    Lors d’un match un joueur adverse est venu (volontairement) se rapprocher du filet pour gêner le rebond de la balle sur le filet (en le touchant à travers). Cela rentre-t-il dans le cadre de la règle (cf Règles FIVB):
    11.4 FAUTES DU JOUEUR AU FILET
    …/…
    11.4.4
    Un joueur interfère sur le jeu (entre-autres):
    – en réalisant une action qui empêche la tentative d’un adversaire de jouer le ballon.
    – en attrapant ou en tenant le filet

    • Administratrice du site

      Réponse de Gilles GAUPP : « Ce genre d’action est laissée à l’appréciation de l’arbitre. S’il estime que si l’action est volontaire de la part du joueur pour dévier le ballon à travers le filet il y a faute. Par contre s’il considère que le geste effectué vise à protéger le joueur contre l’impact du ballon il n’y a pas faute.
      En général, il faut se baser sur le mouvement des bras et du corps du joueur pour déterminer la faute. »

      • Donc difficile à juger, encore plus en auto-arbitrage.

        Merci pour votre réponse.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *